Monday, November 30, 2015

The new gTLD info of the day

.XYZ Has More Domain Registrations Than Donuts 183 gTLD’s Combined
Donuts has 1,527,510 domain registrations according to ntldstats.com (including 35,306 which are upcoming delete) while .XYZ has 1,560,576 active domains according to namestat.org.
http://www.thedomains.com/2015/11/29/xyz-has-more-domain-registrations-than-donuts-183-gtlds-combined/

Christmas came early for .CLUB
Suffice it to say .CLUB is officially on-fire, it is one of the fastest growing domain extensions in history and with over 420,000 domains registered things don’t seem to be slowing down. Strong interest in short and numeric domain names have earned .CLUB an additional 100,000 registrations in the last two weeks
http://morganlinton.com/christmas-came-early-for-club/

New gTLDs: Innovate or Die
There is a movement towards developing TLD strategies. What’s it all about though?
I believe there are 3 key benefits:
  1. Secure brand identity
  2. Enhance marcoms
  3. Improve service delivery
I do go in to this is more detail in my recent blog post 'Innovate or Die'. Would welcome any thoughts others have and how businesses can innovate in this new space
https://www.linkedin.com/pulse/innovate-die-dr-kim-g-von-arx


Nameshield Corporate Registrar: Corporate domain name portfolio management
The Nameshield Group: Registry, Corporate and Retail Registrar

Most recent Trademark Clearinghouse Sunrise Period announcements

The French new gTLD info of the day

DNS News n°211 de Loic Damilaville
  • Etat statistique des nTLDs au samedi 28/11/2015 (données publiées)
  • De nouveaux records battus
  • La vague chinoise
  • Renouvellements : des chiffres portant à l’optimisme
  • Ethique et marché des noms de domaine
http://www.dns-news.fr/
Nameshield Corporate Registrar: Corporate domain name portfolio management
The Nameshield Group: Registry, Corporate and Retail Registrar

Most recent Trademark Clearinghouse Sunrise Period announcements

The weekly French new gTLD report by Nameshield

What are the registration volumes of TLDs (new domain name extensions) with a French meaning? This weekly publication reports on new domain name registration volumes for domain names such as ".expert", ".club", ".auto", ".international"...

In blue: French extensions with a notable domain name registration increase; in pink we added ".bzh" and ".eus" region new gTLDs; in red, French extensions facing a registration dicrease from one week to the other.

Read the Nameshield report

Nameshield Corporate Registrar: Corporate domain name portfolio management
The Nameshield Group: Registry, Corporate and Retail Registrar

Most recent Trademark Clearinghouse Sunrise Period announcements

Sunday, November 29, 2015

The weekly "cities" new gTLD report by Jean Guillon

Are new domain names for cities purchased? This weekly publication reports on cities new domain name registration volumes.

In blue: city extensions with a notable domain name registration increase; in pink we added ".city" and ".town" new gTLDs; in red, city extensions facing a registration dicrease from one week to the other. Please note that ".tours" (a French city) was added to the list.
  1. The .NYC new gTLDs: 87 618 domain name registrations;
  2. .LONDON : 66 960;
  3. .BERLIN : 57 992;
  4. .TOKYO : 41 059;
  5. .KOELN : 24 023;
  6. .MOSCOW : 23 951;
  7. .AMSTERDAM : 23 149;
  8. .HAMBURG : 23 106;
  9. .PARIS : 22 363;
  10. .МОСКВА (xn--80adxhks) :21 291;
  11. .CITY : 19 028;
  12. .VEGAS : 17 077;
  13. .WIEN : 13 314;
  14. .MIAMI : 12 517;
  15. .QUEBEC : 11 085;
  16. .MELBOURNE : 8 445;
  17. .SYDNEY : 7 691;
  18. .BRUSSELS : 6 250;
  19. .CAPETOWN : 5 430;
  20. .COLOGNE : 5 185;
  21. .NAGOYA : 4 069;
  22. .JOBURG : 3 936;
  23. .TOURS : 3 488; 
  24. .YOKOHAMA : 3 115;
  25. .GENT : 3 019;
  26. .TOWN : 2 846;
  27. .DURBAN : 2 819;
  28. .OKINAWA : 2 527;
  29. .TAIPEI : 2 304;
  30. .RIO : 1 014;
  31. .OSAKA : 448.
Source: https://ntldstats.com/tld/paris

Nameshield Corporate Registrar: Corporate domain name portfolio management
The Nameshield Group: Registry, Corporate and Retail Registrar

Most recent Trademark Clearinghouse Sunrise Period announcements

Saturday, November 28, 2015

The new gTLD info of the day (Week-End)

Views on ICANN's First New gTLD Round
What, in your opinion, was the biggest challenge your clients faced during the new gTLD application process?
Apart from dealing with litigation, one of the biggest challenges has been bringing company processes and business plans in line with ICANN processes. ICANN's guidebook was set up with start-ups in mind, so the requirements were quite heavy. ICANN never expected so many established brands to become interested in new gTLDs.
http://www.bna.com/views-on-icann-n57982064009/

Why RUN.CLUB Would Be Awesome For Nike ...OR...Your Brand!
Nike or any brand that is synonymous with running, moving on, should know that, just like lacing up your shoes and just like going for a run...
https://www.linkedin.com/pulse/why-runclub-would-awesome-nike-oryour-brand-david-herman

New gTLDs: One Year Later
In an effort to give our global resellers more insight into the top-performing domain extensions, for the past year we have been publishing our monthly top 25 new gTLDs results. One year later, we have compiled all the results to see if there are common trends.
https://opensrs.com/blog/2015/11/top25-one-year-later/

.Club Breaks 420,000 Registrations Adding 100K In Two Weeks
Those registrations helped move .club to over 420,000 registrations according to ntldstats.com, which is 100,000 new domain names registrations since just two weeks ago,on November 14th where .club sat at 320,000 registered domain names.
http://www.thedomains.com/2015/11/28/club-breaks-400000-registrations/
New Domains for Friday November 27 2015
In the spirit of Thanksgiving, it is a virtual cornucopia of amazing new domains at JBaxterDC and GoBeyondA.com! From hobbies to small business, education to dining, we've got you covered on this HUGE update. Check them out!
http://gobeyondadotcom.blogspot.fr/2015/11/new-domains-for-friday-november-27-2015.html

Nameshield Corporate Registrar: Corporate domain name portfolio management
The Nameshield Group: Registry, Corporate and Retail Registrar

Most recent Trademark Clearinghouse Sunrise Period announcements

New gTLDs related to Restoration

We strongly believe that the .RESTAURANT new gTLD will be a commercial success in the long term. This post reports on restoration TLDs registration volumes.
  1. The .PUB new gTLD = 42 743
  2. .MENU = 6 704
  3. .RESTAURANT = 6 043
  4. .BAR = 4 506
  5. .REST = 1 359
In blue:domain name registrations increase, in red, they decrease from one week to the other.

Source: https://ntldstats.com/tld/restaurant

Nameshield Corporate Registrar: Corporate domain name portfolio management
The Nameshield Group: Registry, Corporate and Retail Registrar

Most recent Trademark Clearinghouse Sunrise Period announcements

New gTLDs related to Photography

We strongly believe that the .PHOTO new gTLD will be a commercial success in the long term. This post reports on photography TLDs registration volumes.
  1. The .PHOTOGRAPHY new gTLD = 51 030
  2. .PICS = 30 539
  3. .PHOTO = 23 531
  4. .PHOTOS: 19 044
  5. .PICTURES = 6 289
In blue: domain name registrations increase, in red, they decrease from one week to the other.

Source: https://ntldstats.com/tld/photo

Nameshield Corporate Registrar: Corporate domain name portfolio management
The Nameshield Group: Registry, Corporate and Retail Registrar

Most recent Trademark Clearinghouse Sunrise Period announcements

Friday, November 27, 2015

The new gTLD info of the day

TLD Logic: what we're about
TLD Logic is a unique service for monitoring and analysing trends in the global domain name market which includes hundreds of Top Level Domains (TLDs) and millions of domain names. TLD Logic provides a suite of highly visual and interactive tools for exploring the current status and market trends of TLDs including domain counts, growth evolution, registrar portfolio breakdowns and trends. TLD Logic has been designed with range of user-controlled functionalities to allow customised trend analysis charts on a range of metrics.
https://tldlogic.com/

New gTLDs Show Encouraging SEO Performance
With all the arrival of countless new generic top level areas (gTLDs), several marketers are excited that they’ll currently obtain a web address that best describes their company or company. On.ORGANIC, a company inside the company that is natural are now able to get a website for example, or possibly a company that’s about excitement and enthusiasm are now able to get on.RED, etc. in The same moment, the majority are also wondering some significant seo-related inquiries.
http://informatic.dk/domains/new-gtlds-show-encouraging-seo-performance/

Conference Drops Its For a.Tech
The Consumer Technology Association (CTA) parent company of the giant electronic show, CES which is held every January in Las Vegas, has dropped its 2 character .org for a new gTLD, .tech domain name
http://www.thedomains.com/2015/11/27/ces-conference-drops-its-domain-ce-org-for-cta-tech/

The French new gTLD info of the day

Axelle Lemaire veut protéger les appellations d'origine
La secrétaire d'Etat au Numérique Axelle Lemaire veut une meilleure prise en compte des appellations d'origine dans l'attribution de nouveaux noms de domaine internet, après le long conflit ayant opposé le régulateur mondial de l'internet (Icann) aux viticulteurs à propos des suffixes .vin et .wine.
http://information.tv5monde.com/en-continu/noms-de-domaine-internet-axelle-lemaire-veut-proteger-les-appellations-d-origine-70068

Fraudes aux dirigeants
Le numérique ne bouleverse pas que les business models. Pour le prendre en compte, les règles et les lois sont elles aussi en pleine mutation. Chaque semaine, les avocats Eric Caprioli, Pascal Agosti, Isabelle Cantero et Ilène Choukri se relaient pour nous fournir des clés pour déchiffrer les évolutions juridiques et judiciaires nées de la digitalisation : informatique, cybersécurité, protection des données, respect de la vie privée... Aujourd’hui, regard sur les usurpations d'identité et leurs conséquences pour les dirigeants d'entreprise.
http://www.usine-digitale.fr/article/fraudes-aux-dirigeants-quels-recours-pour-l-entreprise.N362372

Offre ClearingHouse Nameshield, agent TMCH
Aujourd’hui, la mise en œuvre de la TMCH par l’ICANN, démontre la pertinence du travail visionnaire des équipes d’experts de Nameshield. La société Nameshield , accréditée ICANN, est également Agent TMCH, elle assure le rôle d’interface entre le détenteur des droits de la marque et la TMCH.
https://www.nameshield.net/offre-clearinghouse-de-nameshield-agent-tmch

Thursday, November 26, 2015

The new gTLD info of the day

Available to register on Startup.club
An overview of .brand mini-sites
Dot brands are increasingly publishing mini sites or micro sites, about campaigns, social media, events or editorial content.
http://dotstories.com/an-overview-of-dot-brand-mini-sites/

Delegation Record for .VIP
Sponsoring OrganisationMinds + Machines Group Limited
Craigmuir Chambers
Road Town
Tortola VG 1111
Virgin Islands, British
http://www.iana.org/domains/root/db/vip.html

What New gTLDs mean for SEO
With the launch of several new Top Level Domains (TLDs), SEO managers are grappling with multiple questions. Will it affect prevalent SEO mechanisms? Do SEO managers need to get ready with new skillsets? Should SEO managers create a new website? This blog attempts to answer a few of such queries
http://www.go4hosting.in/blog/seo/what-the-new-gtlds-mean-for-search-engine-optimization

.Club Seeing a “Crazy Run on the Names”
Colin Campbell from the .Club registry reported on the continued “run” on .Club domain names. This follows his report that all NNNN.Club domain names were registered earlier this month.
http://www.domaininvesting.com/club-seeing-a-crazy-run-on-the-names/

Predictions for the ‘Net Future
DOMAIN NAMES & Branding
The growth of the Web is reflected in the growth of the domain name industry – and it’s poised for another significant round of growth in the very near future. The .COM extension still dominates the digital conversation, counting upward of 120 million active domains in Verisign’s most recent report. The popular and seemingly default choice for a digital presence is being somewhat threatened, however, by the introduction of the new top-level domain extensions. And the one thing .COM alternatives really needed, they finally received.
http://www.manbiz.com/predictions-for-the-net-future/

.PHONE generic Top Level Domain
Extract: "It should come as no surprise that that Dish’s proposal to deploy the .PHONE gTLD was subject to GAC Early Warnings.9 Failing such increased scrutiny and PICs, USTelecom respectfully requests that ICANN direct Dish’s consistently exclusive TLD application in accordance with GAC Advice and the corresponding ICANN Board Resolution, deferring it to the next round of the new gTLD program".
https://www.icann.org/en/system/files/correspondence/rupy-to-chehade-17nov15-en.pdf

ICANN55 | Marrakech
ICANN meetings are held three times each year in different regions of the globe to enable attendees from around the world to participate in person. One meeting each year is also the organization's annual general meeting, during which new Board members take their seats.
https://meetings.icann.org/en/marrakech55

Article: On s’enflamme autour des “NDD courts”

Il est de plus en plus difficile d’ignorer les nouveaux noms de domaine. Aujourd'hui, toute entreprise qui utilise un nom de domaine DOIT faire face et se prêter au jeu du questionnement : “tiens, ai-je pensé à tout?”
  1. Ras-le-bol des noms de domaine;
  2. Déballage de nouveautés;
  3. Un peu de confusion;
  4. Emballement autour des noms de domaine “courts.
A lire sur le Journal Du Net.

Wednesday, November 25, 2015

The new gTLD info of the day

Coming: the .AUDI new gTLD
Sponsoring Organisation
AUDI Aktiengesellschaft
Auto-Union-Strasse 1
85045 Ingolstadt, Bavaria
Germany
http://www.iana.org/domains/root/db/audi.html

Sunrise Periods: Wednesday, 9 December, 2015
  1. .CAR new gTLD;
  2. .CARS new gTLD;
  3. .AUTO new gTLD;
  4. .コム (com).
http://www.trademark-clearinghouse.com/gtld-calendar
Participate in upcoming Sunrise Periods with Nameshield.

What the rise of one gTLD means for brands
The .feedback gTLD provides a new way for consumers to comment on and criticise brands, but not everyone is convinced by its business model. TBO reports.
http://www.trademarksandbrandsonline.com/article/feeding-discontent-what-the-rise-of-one-gtld-means-for-brands

Interview of Axelle Lemaire on ".wine" domain names (in French)

Mobilisée aux cotés des vignerons pour défendre la protection des Indications Géographiques (IG) sur internet dans le cadre de l’ouverture des noms de domaine « .vin » et « .wine », Axelle Lemaire, secrétaire d’Etat chargée du numérique est intervenue le 24 novembre dernier à l’Assemblée Générale de la CNAOC. Dans une interview accordée à la CNAOC, elle revient sur les dossiers en cours : « .vin » et « .wine », nouveau cycle d’ouverture de noms de domaine et développement numérique de la viticulture.

Le lancement officiel des nouvelles extensions « .vin » et « .wine » aura lieu le 27 janvier prochain. Vous vous êtes fortement mobilisée sur ce dossier aux cotés des viticulteurs. Pourriez-vous revenir sur les étapes importantes de la mobilisation ? Avec quelles organisations avez-vous travaillé pour renverser la décision de l’ICANN ?

La reconnaissance par l’ICANN des indications géographiques dans l’attribution des extensions « .vin » et « .wine » est le fruit d’une intense mobilisation internationale, à laquelle l’Union Européenne et la France ont pris une part déterminante.

Début avril 2014, la Commission européenne, la France associée à plusieurs pays du GAC, qui représente les gouvernements des pays au sein de l’ICANN, et plusieurs organisations représentatives de la filière viticole ont fortement critiqué la décision de cette structure d’attribuer ces extensions sans aucun respect des indications géographiques. Cette mobilisation internationale, à laquelle j’ai pris une part active dès mon arrivée au gouvernement, a conduit l’ICANN à repousser une première fois l’attribution de ces noms de domaine.

Enregistrez vos ".vin" et ".wine"
Lors d’une réunion de l’ICANN à Londres du 22 au 26 juin 2014, j’ai personnellement demandé la suspension de l’attribution de ces adresses tant qu’aucune garantie ne serait apportée sur le respect des origines géographiques de nos vignobles. J’ai par ailleurs annoncé que la France serait contrainte de quitter la table des négociations sur la réforme de l ’ICANN si les extensions « .vin » et « .wine » étaient attribuées sans garantie du respect des origines géographiques de nos vignobles.

La France a notamment lié ce dossier aux négociations en cours sur le traité de libre-échange avec les Etats-Unis. Il nous apparaissait déplacé que l’ICANN, instance technique de l’internet, demeure seule à décider sur des enjeux commerciaux majeurs, ce qui lui donne un rôle politique ambigu et peu transparent. Associés aux autres pays européens producteurs de vin, et aux représentants des filières viticoles, nous avons fait pression pour que l’UE s’engage à appliquer la législation européenne contre toute usurpation ou imitation en ligne des indications géographiques protégées.

A la suite de la réunion de Londres, l’ICANN a pris le temps de la concertation et nous a rassurés sur son souhait de trouver une solution acceptable par tous. Après le désistement de deux des trois candidats aux extensions .vin et .wine, les représentants des viticulteurs, au premier rang desquels figurait la CNAOC, sont entrés en phase de négociation avec l’ICANN et Donuts pour formaliser un accord.

Cet accord a été trouvé mi-2015 et a permis l’engagement d’une procédure d’ouverture des extensions qui tient compte des intérêts des professionnels.

Vin.club est disponible sur Startup.club
L’ICANN prévoit d’ores et déjà de lancer un nouveau round d’ouverture de noms de domaine. La protection des indications géographiques n’est pour l’instant toujours pas prise en compte. Quelle est la stratégie du gouvernement français et plus largement de l’Europe pour faire évoluer les règles d’ici là ?

Nous avons gagné une première bataille autour des extensions « .vin » et « .wine », mais le combat mené par la France pour une réforme de l’ICANN, notamment dans le sens d’une prise en compte globale des appellations d’origine, est loin d’être terminé.

Ce qu’on a vu avec le .vin/.wine, c’est que les règles de l’ICANN ne prennent pas assez bien en compte les intérêts des autres professions. L’ICANN est une organisation qui gère les ressources de l’internet : ces ressources sont utilisées par tous les secteurs économiques mais leur gouvernance est contrôlée par un petit nombre de professionnels de l’internet. De plus, la gouvernance de cette organisation a beaucoup de progrès à faire pour gagner la confiance de l’ensemble des acteurs économiques.

Je serai très vigilante sur l’ouverture de nouveaux noms de domaines : avant de lancer un nouveau cycle, un bilan partagé et approfondi devra être mené sur la première vague d’ouverture. J’ai moi-même confié une mission au Conseil général de l’Economie pour définir une stratégie coordonnée des pouvoirs publics et des entreprises français en vue de cette deuxième phase.

Quelles sont vos propositions dans le cadre de la réforme de la gouvernance de l’ICANN ? Notamment pour faire en sorte que la voix des gouvernements soit mieux entendue et que l’organisation soit plus indépendante ?

L’ICANN est aujourd’hui une organisation basée en Californie, sous tutelle de fait des Etats-Unis, qui contrôle l’attribution des noms de domaine sur internet pour le monde entier. Cette situation n’est pas saine, peut induire des conflits d’intérêt, des distorsions de concurrence.

C’est pourquoi, la France réclame depuis plusieurs années, avec l’Union Européenne et de nombreux autres pays réunis au sein du GAC, que l’ICANN devienne une institution plus indépendante, avec une gouvernance gérée de manière multilatérale par la communauté mondiale des acteurs du net mais également des utilisateurs.

Barack Obama avait annoncé en mars 2014 la fin de la tutelle américaine pour septembre 2015 et nous sommes aujourd’hui très mobilisés pour que la réforme en cours de l’ICANN aboutisse, tout en préservant nos objectifs : si le gouvernement américain respecte sa promesse de retirer la tutelle qu’il exerce sur l’ICANN, ce sera un progrès significatif pour une gouvernance d’internet plus partagée.

Au-delà, il faut préserver la voix des gouvernements, au sein d’un modèle multi-acteurs qui est au fondement de la gouvernance d’internet. Ce modèle devra nécessairement se renouveler pour inclure les acteurs d’autres secteurs économiques que l’internet, et d’autres continents que l’Amérique du Nord.

Le numérique fait partie intégrante de l’économie. Au-delà de la défense des noms est posée la question du développement du secteur au travers d’Internet. Quelles seraient vos conseils au secteur viticole ?

Etre offensifs ! On l’a vu avec l’essor de géants du net comme Facebook, Amazon, Google etc. : dans l’économie numérique les premiers entrants, ceux qui qui parviennent à croitre rapidement pour dominer un marché globalisé, deviennent des acteurs incontournables, voire uniques dans leur domaine d’activité, selon le principe du Winner takes all !

Or, contrairement aux préjugés, l’agriculture et le numérique font très bon ménage : les deux tiers des agriculteurs, qui sont aussi et surtout des entrepreneurs, utilisent internet quotidiennement pour leur travail, et notamment pour consulter les services de météorologie et les cours de bourse. Les agriculteurs sont aussi accros aux réseaux sociaux que les autres catégories professionnelles.

Et l’innovation affecte l’ensemble des domaines et métiers agricoles, comme l’a montré le rapport « agriculture et innovation 2025 » qui m’a été remis récemment avec Stéphane le Foll et Thierry Mandon. La France a tous les atouts pour faire entrer l’agriculture dans la modernité, en termes de compétitivité bien sûr mais aussi de respect pour l’environnement.

En ce qui concerne la distribution de nos produits viticoles, l’enjeu est donc de se mettre rapidement à l’échelle d’un marché globalisé. Les acteurs doivent pouvoir se regrouper, afin de pouvoir investir massivement pour devenir rapidement des leaders mondiaux. Pourquoi la première marketplace viticole du monde ne serait-elle pas Française demain ? Nos vignobles ont une réputation internationale, ce sont des produits à haut potentiel dans une économie globalisée.

Au-delà de la distribution, il faut mobiliser l’ensemble de nos jeunes pousses de la French Tech pour qu’elles puissent, via leurs objets connectés et leurs réseaux de capteurs, collecter, transmettre et analyser de plus en plus de données très précises sur nos cultures viticoles. Cet enjeu des données est pour moi majeur : il est essentiel pour l’avenir de notre viticulture (et plus globalement pour l’avenir agricole de notre pays) de faire en sorte que les agriculteurs restent maitres de leurs données, et le Gouvernement appuiera les initiatives allant en ce sens.

The French new gTLD info of the day

Sybelles.ski s’affiche dans la presse
Grande fierté pour toute l’équipe de .ski en découvrant la page de publicité du domaine skiable Les Sybelles dans le Figaro Magazine du 13 novembre 2015, qui met en lumière le nom de domaine.
www.sybelles.ski.

.CORSICA: fin de la phase d'enregistrement prioritaire
A compter de début octobre 2015, démarrera une phase d'enregistrement prioritaire destinée aux administrations publiques, aux associations, aux détenteurs de marques et aux entreprises.
http://www.dot.corsica/Un-lancement-en-plusieurs-phases_a6.html.

Axelle Lemaire répond aux journalistes (".VIN")
Le lancement officiel des nouvelles extensions « .vin » et « .wine » aura lieu le 27 janvier prochain. Vous vous êtes fortement mobilisée sur ce dossier aux cotés des viticulteurs. Pourriez-vous revenir sur les étapes importantes de la mobilisation ? Avec quelles organisations avez-vous travaillé pour renverser la décision de l’ICANN ?
http://www.gtld.club/2015/11/interview-of-axelle-lemaire-on-wine.html

La CNAOC reçoit Axelle Lemaire à son AG
Pour clôturer son assemblée générale hier matin à Paris, la CNAOC recevait Axelle Lemaire, secrétaire d’état chargée du numérique. Bernard Farges, président de la CNAOC a d’ailleurs indiqué que c’était la première fois qu’un ministre revenait deux fois de suite à un AG, en précisant...
http://www.mon-viti.com/content/la-cnaoc-recoit-axelle-lemaire-a-son-ag


Enregistrez vos noms de domaine ".ski", ".vin" et ".corsica" 

Tuesday, November 24, 2015

Bernard Farges à l'Attention de Axelle Lemaire, sur le dossier ".vin"

Le 27 janvier prochain se déroule l’ouverture générale des extensions « .vin » et « .wine ».

Pendant plus de trois années, la CNAOC, la communauté mondiale du vin et les pouvoirs publics français et européens se sont mobilisés pour protéger les Indications Géographiques dans le cadre de ces nouvelles extensions. En 2015, un accord commercial privé a été signé entre le secteur du vin et Donuts, l’entreprise américaine en charge de la gestion de ces nouvelles extensions. Il permet de lutter contre le cybersquatting et la contrefaçon et permet d’éviter la confusion des noms. Cet accord est confidentiel.

Ce mardi 24 Novembre, Axelle Lemaire, Secrétaire d’Etat au numérique en première ligne sur ce dossier aux cotés des vignerons est intervenue lors de l’Assemblée Générale de la CNAOC à Paris.

Le discours ci-dessous de Bernard Farges, Président de la CNAOC, revient sur les dossiers « .vin » et « .wine » et évoque également les suites concernant la protection de certains noms sur internet et l’avenir de la gouvernance mondiale de l’internet.

Discours Bernard FARGES:
  • Madame la Ministre,
  • Mesdames et Messieurs les Députés et Sénateurs,
  • Madame la Directrice Générale,
  • Mesdames et Messieurs les Présidents,
  • Mesdames et Messieurs les Directeurs,
  • Mesdames, Messieurs, Chers Collègues, Chers Amis,
Madame la Ministre, un an s’est écoulé depuis votre venue devant cette même assemblée et beaucoup de choses se sont passées sur les dossiers .vin et .wine.

Ces deux nouvelles extensions ont fait l’objet d’une délégation par l’ICANN à la société américaine Donuts durant l’été 2015 et sont actuellement en période de lancement. C’est le 27 janvier 2016 qu’aura lieu l’ouverture générale, tout le monde pourra dès lors réserver un nom de domaine se terminant par .vin et .wine.

Heureusement et comme nous l’avions souhaité, des règles spécifiques ont été prévues pour une liste de noms. Je ne détaillerai pas ces règles parce que l’accord que nous avons signé avec Donuts est privé et confidentiel.

Ce que nous pouvons cependant dire, c’est que nous sommes globalement satisfaits des règles qui devraient s’appliquer pour cette liste de noms. L’accord devrait permettre en effet de lutter contre le cybersquatting, la contrefaçon et éviter la confusion. Mais nous tenons à répéter que cet accord ne porte que sur une liste de noms. Tous les autres noms obéiront aux règles générales prévues par l’ICANN, c’est-à-dire la règle du 1er arrivé, 1er servi. Soyons donc prudents lorsque nous communiquons sur ce sujet.

Achetez votre nom de domaine ".vin"
Cet accord a été obtenu dans la douleur après 3 années d’intenses discussions. C’est clairement une première victoire pour la communauté mondiale du vin qui a réussi à faire entendre ses préoccupations au sein de l’ICANN. Merci à nos amis vignerons américains et européens de s’être joints à ce combat légitime.

Cette victoire n’aurait cependant pas été possible sans une forte mobilisation à nos côtés des gouvernements et en particulier du gouvernement français et de notre Secrétaire d’Etat Axelle LEMAIRE. Nous savons à quel point vous avez été courageuse en vous déplaçant à Londres en juin 2014 pour exprimer avec beaucoup de détermination, courage et pugnacité votre opposition à une délégation sans condition des .vin et .wine face à une assemblée hostile et très éloignée dans sa culture de la protection de la propriété intellectuelle. Vous avez été d’autant plus courageuse que vous saviez que le point de vue des gouvernements n’est pris en compte que si le conseil d’administration de l’ICANN le veut bien et s’il y a consensus entre les gouvernements.

Nous tenions donc à vous remercier pour le rôle essentiel que vous avez joué avec les autres Etats membres de l’Union Européenne, la Commission et les Parlements européen et français. Je ne veux pas oublier dans mes remerciements les ministres de l’Agriculture, des Affaires étrangères et de l’Economie qui nous ont soutenus. Merci aussi aux parlementaires et aux élus du Vin de s’être mobilisés.

Pour autant Madame la Ministre, ce dossier et plus largement celui des noms de domaine et de la régulation de l’Internet posent encore beaucoup de question.

L’accord que nous avons signé est un accord commercial. Il est le fruit d’un compromis. Nous veillerons à ce qu’il soit respecté dans sa lettre mais aussi dans son esprit. Nous n’hésiterons pas à prendre encore à témoin si nécessaire l’opinion publique et les gouvernements si nous constatons des dérives.

Plusieurs grandes questions restent posées pour nous:
Tout d’abord celles de la protection d’un certain nombre de noms. Cette protection ne doit pas seulement s’appliquer pour une extension ou 2 comme .vin et .wine mais pour toutes les extensions.

Ensuite les noms qui sont réservés visent uniquement notre secteur. D’autres noms méritent la même protection. Nos amis du secteur des fromages commencent à comprendre que la protection des noms est aussi un enjeu pour eux. Aujourd’hui avec une extension comme .food qui ne prévoit aucune règle de protection en dehors des marques et qui pourrait donc autoriser la vente d’un nom de domaine comme www.comte.food à n’importe qui pour vendre n’importe quoi. Et demain avec une extension comme .cheeese ?

Notre 3ème question est en lien avec le prochain cycle d’ouverture qui serait prévu vers 2018, 2019. Nous pensons qu’il est prématuré de procéder à un nouveau cycle d’ouverture. Ce sont déjà plus de 1 000 nouveaux noms de domaine qui vont voir le jour sur Internet. Que pourrons-nous faire ? Nous protéger en négociant autant d’accord privé qu’il y a de nouveaux noms de domaine ? Impossible. Réserver et donc payer une quantité infinie de noms de domaine pour empêcher le cybersquatting et ou une mauvaise utilisation de nos noms ? Impossible. Créer de nouvelles extensions pour définir nos propres règles ? Cela n’empêchera pas les gens malhonnêtes d’utiliser abusivement nos noms sur les autres noms de domaine et nous serons donc toujours contraints de payer beaucoup pour nous protéger un peu.

Enfin la question du statut de l’ICANN. Le gouvernement américain a décidé de reporter la réforme qui doit donner une plus grande indépendance à l’ICANN. Nous avons constaté en 3 ans le mélange des genres et la proximité entre l’ICANN et l’industrie des noms de domaine. Nous avons aussi constaté que les intérêts de l’industrie prévalaient souvent sur ceux des citoyens. Ce n’est pas normal. Nous demandons nous aussi une réforme de l’ICANN qui lui donne plus d’indépendance, qui l’oblige à plus de transparence et de responsabilité.

Encore merci Madame la Ministre. Mais vous l’aurez compris, nous avons encore besoin de vous.

Tuesday, November 17, 2015

New gTLDs according to Registrars

This article follows my previous article entitled “New gTLDs according to Registrants”: an article dedicated to providing a feed-back on the ICANN ne gTLD program from a Registrant perspective. This time voice is given to accredited Registrars, the service provider in charge of selling domain names to end users: The Registrants.

A Registrar?
I call a "Registrar", the company in charge of selling domain names. To do so, a Registrar needs to be “accredited” to the Registries of his choice. This way, website owners and law firms, webmasters and other IP departments can proceed to the registration of a domain name. There are resellers too but most of the time they are affiliated to a Registrar.

On the domain name pyramid, the Registrar sits o the second floor: above the Registrant and below the Registry. The Registrant buys to the Registrar and the Registrar buys to the Registry.

Feedback received from Registrars:
  1. Early in the ICANN new gTLD program, a question was raised and as aperson involved in launching the .EU Registry (long before the ICANN new gTLD program), I admit it was a very sensitive one: “if it cost me €10,000.00 to accredit myself to become a “.EU” accredited Registrar, where shall I find the mony to become accredited to all new gTLDs?” It is lucky that this problem was solved a long ago because I cannot imagine any Retail or Corporate Registrar not being ble to offer all new domains because of a treasury problem.
  2. Good: “new domain names offer an opportunity to reach out to my clients with new offers”.
  3. The average price for new domain names is much higher than a “.com”: it is going to cost more to my clients: ma margin is going to be very low.
  4. “We must block Registries from selling domain names” Remember the “Vertical Integration”?
  5. “High priced new domain names will never sell!”
  6. Good for business, Registrants will have to buy more domain names or they will increase their chances to be cybersquatted...and actually, I am not responsible for that: it is ICANN’s fault for allowing so many new domian name extensions.
  7. More domain names to monitor means more monitoring to sell…
  8. Aren’t we, Corporate Registrars, becoming the reselling network of the Trademark Clearinghouse? Just for the note, the Trademark Clearinghouse allows Trademark owners to participate in Sunrise Periods.
  9. Becoming a Trademark Clearinghouse’s agent is an excellent service to offer for Corporate Registrars.
  10. Shall I buy my “.domains” domain name?
  11. More coming...
Coming next:
  1. "New gTLDs according to Registrars";
  2. "New gTLDs according to Registries";
  3. Updated: "New gTLDs according to Backend Registries";
  4. "New gTLDs according to ICANN" .

Monday, November 9, 2015

A new contender for Chinese domain investors

Who might have expected .club domain names to become the .com contender, on the Chinese market?

Facts
Let’s face it: domain name extensions that generate interest are based on five factors:
  1. They are a good group or community identifier: they are descriptive;
  2. They are multilingual;
  3. They are short;
  4. They are cheap;
  5. (They are the singular version of the domain name extension, not the plural one).
Markets and types of Registrants (buyers)
The “club” sign focuses on different businesses and sectors of industry so that, whoever may be related to a club has a reason to buy a domain name ending in “.club:
  • It is new;
  • If it is not that useful yet but could become in the near future;
  • It is cheap so let’s just buy it and see…
  • It appeals and is eye catchy; an opportunity to bring novelty to a business.
If traditional businesses related to clubs have started to pay interest in these domain names - and the .CLUB Registry’s domain registration volumes clearly demonstrate that: it is one of the largest new gTLD Registry in volume and probably the first one in terms of sold domain names - a new kind of buyers has clearly been identified: domain name investors.

A contender to .com domain names
It is not new that no three and four letter domain names are no longer available in the “.com” domain name extension. When they are, it is because they often qualify as a value in which to invest: it means that they are available for sale but at a high price. The reason for this? They are short, everyone knows what a “.com” domain name is, and they have been on the market for a long time (so Google probably has started indexing them a long time ago). And, just like in the normal world: an old - and easy to remember - address has value...

These domain names are called “LLL.com” and “LLLL.com” for three and four letter domain names; and “NNN.com” and “NNNN.com” for three and four numbered domain names.

New .club domain names to take the lead
I was recently asked $10.000 for a five letter “.com” domain for a client so I let you imagine the price reached by a four letter domains. When these are no longer affordable, investors look elsewhere and it appears that they are looking towards “.club” domains, here is why.

The .CLUB registry recently published its October sales report. With its auction website dedicated to the Chinese market, it did not take long for all auctioned one and two letter “.club” domain names to find a buyer. If the price reached five figures for a one letter domain name, Almost all other domains found a buyer and at a decent price.

What does this mean?
Such sales volume and pricing not only demonstrate an increasing interest in “.club” domain names, they also demonstrate their value: if prices paid today for such Premium domains are high but still decent, it means that they will increase even more in the future and possibly approach those of the “.com” someday. If “.club” domain names were to become the next gold rush, one thing is already for sure: they already are an investment opportunity.

Register your Trademark using an agent.